Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 mars 2014

Monuments men, pas si monumental !

 

Monument Men, George Clooney, Hitler, spoiliation des juifs, trésor nazi,

 

Monuments men, les hommes des monuments, George Clooney, Jean Dujardin, John Goodman, Bill Murray, comment résister ? La promo, l’équipe sur le plateau de Drucker,  George et Jean cabotinant sur le plateau de Claire Chazal, ah ça, c’est une brochette  monumentale !

 

Et bien non, sur Styl is Tika, où la culture est un art de vivre, on ne résiste pas à l’appel de ces hommes qui ont voulu sauver le patrimoine culturel européen !

 

La bande annonce est alléchante, beaucoup de critiques sont mauvaises, mais on y va quand même.

 

L’histoire, on la connaît, Hitler n’a pas pu avoir la brillante carrière de peintre dont il rêvait, alors dans sa conquête du monde, il se venge et décide de créer au sein de sa ville, Linz, en Autriche le plus grand Musée du monde, le Fürhermuseum, son musée, et de le remplir entre 1941 et 43 avec toutes les œuvres d’art qu’il va shopper* sur un site à la mode à l’époque :

 

lescollectionsdeparticuliersetMuséesdEuropeoccupée.com !

 

 (*shopping gratuit, frais de port offerts, et sans retour possible). Enfin les œuvres d’art non dégénérées. Parce que Picasso , Matisse ou Van Gogh, pour lui, c’est moche !

 

Mais ce qu'on connaît mal, c'est la création en juin 1943 par George L. Stout avec l'aide de Roosevelt d'un commando de l'art, les Monuments Men, rassemblant 350 hommes, dont 13 nationalités. Ces hommes inaptes au combat, la quarantaine sonnante, vont portant se démener au sein des lignes alliées, à récupérer le "patrimoine de l'humanité", comme le dit George. Nous sommes en face du plus grand pillage au monde, 5 millions d’œuvres sont saisies, détruites si elles ne rentrent pas dans les critères d’Hitler ou de Göring, il faut agir.

 

Bilan. Soit George Clooney, fils de grand reporter, ex étudiant en journalisme, brillant acteur et producteur que nous aimons tant, américain au cœur européen (que l’on croit) a voulu tourner ce film à la façon d’un « docu vintage » année 40, et là c’est juste brillant, soit il a voulu faire LE film de la plus grande razzia d’art jamais connue en Europe en grandes pompes et avec le meilleur casting de l’année, et là, patatras, c’est long, et surtout c’est moins bien que la bande annonce !

 

Oui, je l’avoue, je suis restée sur ma fin, ou faim, je ne sais plus, ..

 

monument men,george clooney,hitler,spoiliation des juifs,trésor nazi,vol oeuvres d'artGeorge, que t’arrive-til ? Tu as bossé deux ans dessus, après avoir racheté les droits de Monuments men de Robert M. Edsel, paru en 2010 . Tu en as les traits tirés. Tu t'es fait conseiller, par un Monument men original Harry Ettlinger, 88 ans, What else ? C’est tout ce que donnent ces moments de complicité entre les plus grands directeurs européens de Musées, restaurateurs, architectes, et artistes de l’époque? Aucune discussion sur l’art ou les œuvres, aucun dialogue intéressant, ou alors des « scènes hommage » aux frères Coen, ou à Tarantino (cf Inglourious basterds). Ben oui, soit tu arrives à être décalé comme eux (pourtant tu les connais bien !), soit tu l’es pas, et tu fais un plus joli film, plus intello, moins « 50 mn Inside » ! Oui je grogne, car tu me déçois George. Et tu veux que je te dise : tu n'aimes pas l'art, sinon ça se verrait dans ton docu.

 

 

monument men,george clooney,hitler,spoiliation des juifs,trésor nazi,vol oeuvres d'art

Robert M.Edsel, George Clooney, Harry Ettlinger, Grant Heslov à la première du film The Monuments Men au Ziegfeld Theatre, New York, le 4 février 2014. Source Purepeople.com

 

 

Je penche pour le docu bien léché. Oui c’est la réponse. Tous les critiques ciné se trompent sur ce film. Il n’en est pas un. C’est un docu fiction, extrêmement bien monté, avec des acteurs brillants, des décors somptueux, et une touche d’humour. Et là, bravo ! Mention spéciale à Cate Blanchett qui interprète Rose Valland, la conservatrice du Jeu de Paume. John Goodman et Bill Murray, extras, par contre Jean Dujardin n'est pas bon. Bien sûr Geoge Clooney se garde bien de dire que nombre de GI se sont aussi servi, et que c’est aussi à cause des bombardements américains que le patrimoine a été détruit. Il montre par contre bien les russes chasser comme eux les œuvres, mais pour se les approprier, en cadeau de compensation (c’est pourquoi par exemple les plus grandes collections d’impressionnistes sont en Russie).

 

Ce docu nous met la larme à l’œil, c’est sûr, mais George a le mérite de générer une armada de questions. Mais enfin comment être vraiment sensible à ce pillage quand on pense aux millions de victimes de ces guerres et à la folie d’Hitler! Doit-on donner sa vie pour sauver une œuvre d’art ?

 

Que dire de plus ? (Sans vous révéler la petite surprise de la fin du film)

George Clooney met le doit sur un « gros » sujet, souvent tabou. Merci pour l’audace.

Que les descendants des Monuments men sont toujours en chasse. Mais c'est tabou !

Que les œuvres que nous admirons dans les musées sont aussi des œuvres volées !

Que les Musées français ont beaucoup de mal à restituer les œuvres, la machine administrative étant particulièrement lente. En effet, ils ne sont que dépositaires des œuvres.

Lire cet article sur la restitution des musées français aux descendants juifs spoliés. Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Aurélie Filippetti fait bouger les choses, enfin ! Les législations allemandes et françaises sont flottantes. A quand de vraies décisions?

 

Que les galeries ou les collectionneurs n’ont aucune obligation de recherche d'origine ni de restitution étant du domaine privé !

 Lire ici sur l’affaire Gurlitt.

 

Qu’il ne faut pas oublier non plus les pillages de la Révolution Française, passés sous silence, ayant enrichi nombre de Musées et galeries ! Quand même !

 

 

 

Aller plus loin :

 

Doit-on restituer les œuvres d’art à leur pays d’origine ? L’Egytpe a été pillée de la même façon par Napoléon pendant sa campagne de 1793. Doit-on rendre les œuvres à l’Egypte ? Vu l'état du pays, elles sont plus en sécurité hors les murs.

Qu’en est-il du droit d’inaliénabilité français ? (le fait que les œuvres classées « patrimoine français », ne peuvent plus sortir)

La position de L’Unesco est que les œuvres d’art de doivent pas quitter leur pays, elles en sont l’expression culturelle. Que doit-on en penser ?

 

 

 A vos commentaires et questions, chers lecteurs….

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Bien vu, analyse fine.
C'est ce que je pense sur le film.
Pas d'accord pour la restitution des œuvres conservées par les musées nationaux à des privés spéculateurs pour les placer dans des coffres forts aux seul critère du pognon.

Écrit par : Bob | 30 mars 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.